Au gré du vent avec Griotte…

Visite de Griotte au Brin de Cocagne

Hier, le Brin de Cocagne a accueilli pour la première fois et certainement pas la dernière, une jolie Demoiselle appelée Griotte.

Toujours à la recherche de belles rencontres et d’activités insolites pour nos hôtes, sa frimousse ne m’avait pas laissé indifférente les quelques fois où je l’avais croisée dans les ruelles d’Albi ou sur le web…

Aussi rendez-vous fut pris hier lundi avec Marc Fanals, son heureux propriétaire.

14h : Je m’installais confortablement sur les sièges de la Demoiselle. Pendant le trajet qui nous conduisit à Albi son chauffeur et guide passionné, me relata sa belle histoire.

Griotte surnom qui fait référence à sa jolie couleur rouge est l’héritière d’une longue lignée de 2CV.

 Elle date de 1985 !

Sa lointaine aïeule, conçue pour être une voiture économique, tant à l’achat qu’à l’entretien fut présentée pour la première fois, au public, au Salon de l’Auto de Paris 1948.

La réputation de la 2CV se fait toute seule, elle va partout, par tous les temps et sur tous les continents !

Et c’est finalement en février 1989 que la chaîne de production française de la 2CV s’arrête. La 2CV rentre désormais dans l’histoire. En effet, après 5 114 940 exemplaires produits dans le monde, la 2CV est devenue un mythe et symbolise un art de vivre.

La dernière de celles que l’on appellera les “dodoches” sort de l’usine de Mangualde, au Portugal le 27 Juillet 1990… à 16H.  (Extrait du site 2cv-legende.com)

 Mais revenons à notre balade !

Marc Fanals, habile conducteur, tout en dirigeant la belle dans les petites ruelles tortueuses de la cité épiscopale, (mais je soupçonne Griotte de connaitre parfaitement les ruelles d’Albi ! :)) me raconta l’histoire des quartiers, de certains monuments et surtout un tas d’anecdotes que je vous laisserai découvrir lorsque vous vous succomberez à une des balade proposées par Tacotcathare.

J’avais choisi pour ma première expérience avec Griotte,  La visite d’Albi panoramique

Le temps était magnifique ! En plus des jolies vues commentées par mon guide « perso », j’appréciais grâce à la capote « roulée », les vitres « relevées », les odeurs et les bruits de la ville tout en me laissant porter par le doux murmure et tangage de Griotte et la chaleur des rayons de soleil en cette heure de la journée…

En résumé, vous avez devinez ? Lors de votre prochain séjour au BRIN DE COCAGNE, je vous recommande vivement pour une expérience originale et insolite, de réserver une des balades proposées par Tacot cathare.

Griotte se fera un plaisir de venir vous « cueillir » au Brin de Cocagne.

EB Juin 2021

Comments are closed.