Gaillac et son vignoble

L’un des plus anciens vignobles de France

La culture de la vigne, importée en Gaule par les Phéniciens quatre siècles avant J.C., se développe dans trois principaux berceaux : la Côte-Rôtie, l’Hermitage, et le Gaillacois.

Sur la rive gauche du Tarn, le sol graveleux et pauvre convient particulièrement aux vins rouges, tandis que les coteaux bien exposés de la rive droite ensoleillent les blancs fruités et les rouges subtils. Le micro climat océanique mais tempéré par le vent d’autan donne sa diversité et sa richesse au vignoble.

Avec un encépagement pluriel autochtone (Mauzac, Loin de L’œil, Ondenc, Duras, Braucol, Prunelard et Muscadelle) les vins de Gaillac offrent la palette la plus diversifiée du Sud-Ouest, en couleurs comme en saveurs.

Vous pourrez découvrir les vins de Gaillac en allant directement chez les vignerons (nous avons de bonnes adresses à vous donner à Brin de Cocagne), lors de la fête des vins de Gaillac au mois d’août, ou encore lors de la fête des vins bio de Gaillac qui se tient début décembre.

Et n’oubliez pas de visiter la charmante ville de Gaillac logée dans une boucle du Tarn. A voir : l’abbaye St-Michel, un petit joyau de l’art roman, (XIIIe, absidioles du chevet de l’abbatiale, portail Nord), l’église St Pierre (portail en pierre du XIVe), le Gaillac médiéval avec ses ruelles animées, la Place du Griffoul et sa fontaine, la rue Portal, les maisons à colombages et pans de bois, les hôtels particuliers (Pierre de Brens, Lacourtade, Druilhet d’Yversen), le Château de Foucaud du XVIIe abritant le musée des Beaux-Arts, et son parc à la française dont la roseraie est classée par les monuments historiques.

Abbaye saint-Michel et rivière Tarn à Gaillac

Abbaye saint-Michel à Gaillac